fbpx

Dr.Ben Abbes Taarji Hicham, Gynécologie-obstétrique

Peur de l’inconnu, de l’examen gynécologique, de se mettre toute nue, de parler de sexualité… Les motifs d’inquiétude sont multiples chez les jeunes filles qui consultent pour la première fois un gynécologue.

 

 

 

 

 

Quand prendre rendez-vous pour la première fois avec un gynécologue ? C’est la question que se posent les adolescentes, mais aussi leurs mères. Beaucoup de mamans, pensant bien faire, prennent rendez-vous pour leur fille dès les premières règles.
En réalité, il n’y a aucune urgence et aucun motif de consulter à cette occasion si les menstruations ne sont pas douloureuses. Seul un motif pathologique du type irritation ou prurit peut l’exiger.

La jeune fille doit-elle venir accompagnée ?
Ça dépend de quoi elle se plaint et de sa maturité.
S’il s’agit de douleurs de règles ou un trouble du cycle ou encore des troubles de la pilosité ou acné dirigée par un dermatologue pour rechercher ce qu’on appelle le syndrome des ovaires polykystiques généralement il va venir avec sa maman.

L’examen gynécologique est-il systématique ?
L’examen gynécologique n’est pas du tout systématique. Cela dépend de l’état de la jeune fille et ce qui la dérrange.
Un examen gynécologique être nécessaire si elle vient pour un examen de l’hymene. Pour des douleurs gynécologiques (les douleurs de règles) qu’on appelle généralement dysménorrhée généralement donc on va on n’a pas besoin d’examen particulier. De plus le fait qu’elle se déshabille devant un inconnu quelque chose qui peut-être traumatisante.
Dans des cas rares, on peut être amené à l’examiner mais encore une fois tout doucement et le toucher vaginal n’est pas elle est pas du tout systématique.
On peut se contenter d’une bonne échographie endo sus pubienne avec une vessie pleine avec une vessie pleine pourrait montrer les ovaires et l’utérus.
Nous pouvons aussi appliquer une vaginoscopie, une caméra très fine de 2 à 3 mm que l’on peut rentrer dans le vagin sans toucher l’hymen. Cela peut permettre d’explorer l’existence d’un corps étranger ou autre chose de particulier.

Quand effectuer le premier frottis vaginal ?
On ne va pas du tout l’utiliser chez une adolescente. On ne fait pas de frottis cervicao-vaginal avant 25 ans parce qu’on attend que le corps se débarasse du HPV car dans le cas contraire cela peut amener un cancer du col utérin dans l’avenir vers 30, 30 ou 50 ans.
Le premier frotti est fait au début des rapports sexuels, on en fait un an plustard, puis un tous les 2 / 3 ans.
Il est aussi recommandé d’administrer l’adolescente le vaccin anti-HPV efficace à plus de 70% et qui la protégera contre cancer du col utérin.