fbpx

Une nouvelle étude met en lumière les méfaits de l’isolement social pour la santé des hommes et des femmes. Ces dernières seraient particulièrement exposées à un sur-risque d’hypertension. Dans une nouvelle étude, parue récemment dans le Journal of Hypertension, des chercheurs de l’Université de Colombie-Britannique (UBC, Canada) ont étudié les méfaits de l’isolement social pour la santé selon le sexe.
“Nos recherches indiquent que les femmes, en particulier, sont plus susceptibles d’être hypertendues lorsqu’elles sont isolées à un âge moyen ou avancé”, a commenté Annalijn Conklin, professeure à la faculté des sciences pharmaceutiques de l’UBC et principale auteure de l’étude.