fbpx

La crise sanitaire liée au COVID 19 a été pour de nombreuses personnes l’occasion de remettre en cause leur mode de consommation mais aussi de réfléchir à leur impact sur l’environnement. Parmi les acteurs actifs pour la santé des consommateurs et pour la préservation de la planète, Liebherr, spécialiste du froid depuis 60 ans, met à disposition de ses clients des produits capables d’allier durabilité et bien-être au quotidien.

 

 

Grâce à son expertise scientifique et à son expérience de la grande cuisine, Liebherr s’évertue, depuis des années, à garantir une maitrise parfaite de la chaine du froid et une préservation optimale de la qualité des aliments. La température à l’intérieur de ses enceintes réfrigérées et ses congélateurs étant conforme aux normes sanitaires, il n’y pas de risques de contaminations des aliments par des bactéries comme la salmonella ou la listéria. Le choix des matériaux ainsi que la performance technologique assure en outre une régulation de la température optimale. A titre d’exemple, la régulation électronique, qu’il ne faut pas confondre avec un simple afficheur électronique, va gérer les variations de température au 0.5° près alors que si l’on équipe les mêmes appareils d’un thermostat mécanique, beaucoup moins cher la variation sera de + ou – 2 degrés.

Un impact environnemental minimisé
Actuellement, pas moins de 99% d’un produit Liebherr est recyclable et 100% pour son emballage. Quant à sa fabrication, 30% de ses pièces plastiques sont issues de composants recyclés. L’efficacité énergétique est également l’un des bases de la démarche durable de Liebherr. Ainsi, ces appareils sont généralement classés en A+++ voir A+++ -20. En moyenne entre un modèle classé A en consommation d’énergie et un modèle en A+++, il y a une économie de 30%. Quand on sait que le réfrigérateur et/ou congélateur est l’appareil électroménager qui consomme le plus dans un foyer autant être vigilant à l’achat. Plus encore, en faisant le choix de remplacer son ancien réfrigérateur, vieux de 10 ans, par un Liebherr nouvelle génération, le consommateur peut diviser sa facture d’électricité de façon significative. En 10 ans, la consommation moyenne des appareils a en effet été réduite de 50%, malgré un usage quotidien beaucoup plus intensif. Notons que dans une famille de 4 personnes, le réfrigérateur est ouvert environ 50 fois par jour et le congélateur 3 fois par jour. A titre d’exemple : le réfrigérateur KSV4260 400L en 2000 consommait 251kw par an tandis qu’en 2020, le modèle Kef4370 ne consomme plus que 63 kw par an, soit 75% d’économie. C’est une avancée bénéfique tant pour la planète que pour le portefeuille du consommateur. Enfin, Liebherr s’engage à lutter contre l’effet notamment en veillant à l’usage d’un gaz réfrigérant non polluant. Les appareilles fonctionne en effet avec le gaz réfrigérant R600, un isobutane non polluant dont le GWP (Global Warning Potential) est de 3. Pour mieux comprendre, la fabrication des appareils froids premier prix fait généralement appel au R134 qui a un GWP de 1430 !