fbpx

Les villes de Benguerir, Laayoune et Chefchaouen ont été reconnues pour faire de l’apprentissage tout au long de la vie une réalité au niveau local. Trois villes du Maroc ont rejoint le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes (GNLC), ainsi que 52 autres villes de 27 pays.

 

Ce sont les premières villes du Maroc dans le réseau mondial. Ils ont prouvé que des politiques et pratiques efficaces d’apprentissage tout au long de la vie peuvent soutenir le développement de villes inclusives, sûres, résilientes et durables et contribuer au Programme 2030. Benguerir a renforcé son importante infrastructure éducative et socioculturelle par la mise en place de structures de recherche, en particulier l’Université UM6P – un établissement d’enseignement supérieur de niveau professionnel international, et la présence de l’École d’Excellence, un établissement scientifique et technologique doté d’un campus intégré, composé d’un lycée et de classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs d’une capacité de 3 000 étudiants.
Chefchaouen, se situe dans un site remarquablement choisi, à la fois d’un point de vue stratégique et pittoresque. Depuis sa déclaration de ville écologique en 2010, Chefchaouen, a cherché à préserver son patrimoine culturel, améliorer l’écotourisme et développer l’économie locale en mobilisant les différents acteurs. À la lumière de la vision 2030 de Chefchaouen, centrée sur les aspects économiques, sociaux, environnementaux et culturels, trois axes principaux, bases d’une planification stratégique locale, ont été identifiés: la localisation des objectifs de développement durable, le climat et le patrimoine. Grâce aux expériences qu’elle a acquises, Dans le cadre de son développement territorial, la ville de Laâyoune a mis en place une infrastructure solide pour assurer le bon fonctionnement du système éducatif. Les projets en cours comprennent une bibliothèque, avec des points de lecture installés dans les écoles, des centres d’apprentissage des langues étrangères et un centre sportif, un centre de formation pour les artisans, un centre d’accueil des étudiants des zones rurales pour assurer la poursuite des études, un centre accueil et prise en charge des orphelins, comme nous en tant que transport pour les personnes ayant des besoins spéciaux.