fbpx

L’homéopathie est une thérapeutique qui repose sur le principe de similitude : toute substance capable de provoquer des symptômes chez un sujet sain est en mesure de guérir des symptômes identiques chez un sujet malade.

 

 

Entretien avec Abdelfettah Rouissi, pédiatre et homéopathe.

 

Qu’est que l’homéopathie?
C’est une thérapie qui met en application clinique le phénomène de similitude et qui utilise les substances médicamenteuses à doses faibles ou infinitésimales.

Quelles sont les maladies les plus fréquentes en hiver?
En matière de pédiatrie, il y a les pathologies respiratoire, ORL et digestif en particulier : les coryzas aigus, les otites aigus, les laryngites aigus les bronchites et bronchiolites aigus, les pneumopathies aigus et les gastroentérites aigus.

Comment agit l’homéopathie pour soigner les maladies de l’hiver?
L’homéopathie agit de la même façon pour toutes les maladies, il consiste à donner au malade une substance qui agit dans le même sens que le mode réactionnel globale de l’organisme, dans le même sens que ses autodéfenses, une substance qui agit en communion avec elles. Elle les stimule pour les rendre plus efficace et c’est pour cela qu’elle nécessite des doses faibles voire infinitésimales.

De façon plus générale que peut-on soigner avec l’homéopathie?
On peut tout soigner par l’homéopathie, seulement il y a des maladies où l’homéopathie peut être un traitement radical et d’autres maladies où le traitement homéopathique n’est qu’adjuvant (comme les maladies chroniques, les cancers, les maladies chirurgicales).

A partir de quel âge peut-on prendre de l’homéopathie?
Il n’y a pas de limite d’âge pour l’homéopathie, puisqu’elle peut être donnée même à jour 0 de vie.

Pourquoi associe-t-on souvent l’effet placebo à l’homéopathie?
Par ignorance de l’homéopathie… Les critères ayant conduit à l’élimination des études montrant une efficacité supérieure au placebo, dans ces analyses, sont critiqués par certains auteurs, qui ont eux-mêmes été critiqués par la suite, et le débat se poursuit à l’heure actuelle. Mais il existe une efficacité chimique. Seulement il faut des techniques plus développées pour doser dans le sang un produit donné à dose infinitésimale.