fbpx

Situation certes inédite mais nous devons rester vigilants. Pour les personnes en bonne santé, il s’agit surtout d’adapter son alimentation à ses efforts et de ne pas manger au-delà, surtout si l’activité professionnelle ou sportive est à l’arrêt. Voici les conseils de Najwa Skiou dièteticienne nutritionniste en ce sens.

Un jeûne sain pour la santé

«Jeûner ramadan sainement suppose tout de même le respect de certaines conditions : ne doit pas être atteint d’une maladie chronique tels que le diabète insulino dépendant, hypertension grave non contrôlé,…» précise Najwa Skiou dièteticienne.

Ramadan est un mois très bénéfique pour la santé, il est d’abord dédié
pour purifier le corps et l’esprit mais également pour augmenter la défense immunitaire.

Mais soumettre un malade au manque de nourriture peut aggraver son état voire le tuer s’il souffre d’une pathologie chronique qui nécessite une prise médicamenteuse régulière.

Ceci est valable aussi pour les femmes enceintes à risque.

Pour les personnes saines, Najwa Skiou dièteticienne insiste sur le fait qu’ils doivent préparer leur corps avant de jeûner par une alimentation équilibrée en lipides, glucides et protéines mais aussi en micronutriments (vitamines et sels minéraux) et une bonne hydratation.

Une alimentation équilibrée

Une alimentation équilibrée doit couvrir les huit principaux groupes alimentaires qui apportent les éléments essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme tels que les protéines pour la construction et l’entretien des tissus (viandes poisson volailles et œufs) , les glucides pour la production d’énergie (glucides simples tels que les fruits les dattes et les glucides composé tels que le riz, le pain et les légumineuses) les lipides pour le stockage de l’énergie et la structure des cellules (huiles végétales, viandes et poisson…)

Les vitamines et minéraux pour réguler le métabolisme (fruits et légumes), donc une assiette d’un repas principal se compose comme suit :

– 1⁄4 de protéines
– 1⁄4 de glucides
– 1⁄2 légumes
– Et un bon apport hydrique (l’eau)

Un menu de f’tour simplifié

Après une longue durée de jeûne le f’tour est le repas le plus important il doit être plus sain que copieux pour éviter les problèmes de digestion. Il Faut commencer par un aliment sucré puis un féculent, des protéines et fruits/légumes.

Un repas type contiendrait : Dattes, eau, poisson au four, pain complet, soupe aux légumes et fruits frais.

Le «s’hour», une collation soignée

Le S’hour joue le rôle de petit déjeuner. Il doit être riche et sain comme il doit être pris le plus tard possible
et c’est l’occasion de boire beaucoup d’eau et prendre une collation pour tenir toute la journée.

Un repas de s’hour consistant contient des protéines glucides et fruits et – ou légumes.

Et voilà un bon exemple facile à préparer (en 6mn) : une omelette aux œufs et fromage, du pain complet, un yaourt et un fruit

Erreurs à éviter

– La consommation excessive des sucreries et des aliments salés donne de la soif.

– Un repas très gras et calorique entraine des problèmes de digestion.

– Le café et thé sont des diurétiques, leur consommation peut entrainer une déshydratation.


CONFINEMENT ET RAMADAN, À QUOI DOIT-ON FAIRE ATTENTION ?

Qui dit confinement dit moins d’activité physique et donc moins de métabolisme d’énergie. Si on ne fait pas attention à notre alimentation pendant ce mois on risque d’avoir beaucoup de problèmes de santé, entre autres la prise de poids.
Afin d’éviter ce problème, l’apport calorique apporté par notre alimentation doit être en fonction de l’activité physique.