fbpx

Entrepreneures, chercheuses ou managers, les femmes sont de plus en plus nombreuses et influentes dans la tech. Secteur ayant le vent en poupe, il permet à nombre d’entre elles de cultiver l’esprit d’entreprendre et d’aiguiser leur leadership.

 

 

Sheryl Sandberg, la promotion du leadership au féminin
Femme d’affaires américaine figurant parmi les dix premières du classement des femmes les plus puissantes au monde selon le magazine Forbes, Sheryl Sanberg est l’actuelle directrice des opérations de Facebook (COO). Auparavant vice-présidente des Ventes et opérations internationales en ligne chez Google où elle avait également participé au lancement de «Adwords» et «google.org», elle fait aujourd’hui figure de référence dans le secteur de l’informatique et de la tech. Féministe, Sheryl Sanberg milite régulièrement pour que les femmes puissent accéder à des positions de leadership, c’est-à-dire qu’elles puissent prendre leur place et saisir les rênes dans les affaires ou leurs entreprises. En 2013, elle a d’ailleurs publié «Lean In», un ouvrage qui se voulait être la Bible des femmes d’affaires.

 

 

Mounia Rhka, une dénicheuse de talents dans la tech!
Entrepreneuse au Maroc et France, Mounia Rkha, qui travaille actuellement pour Isai, le fonds d’investissement des entrepreneurs internet, a débuté sa carrière en tant que Venture Analyst avant venir lancer MyDeal au Maroc, l’un des premiers sites d’achats groupés du Maghreb. Elle a également marqué le secteur de la tech au féminin en co-fondant avec Roxanne Varza, «Girls in Tech Paris», aujourd’hui rebaptisé StartHer. Cette association constitue un réseau d’entrepreneures du numérique et des nouvelles technologies. Elle a pour mission de donner de la visibilité et de susciter des vocations tech et entrepreneuriales aux jeunes filles, grâce à un réseau, du contenu et des événements. StartHer organise d’ailleurs une compétition européenne destinée à mettre en valeur des start-up fondées par des femmes.

 

Hanae Bezad, la tech comme levier de développement!
CEO de Douar Tech, Hanane Bezad a cette année représenté le Maroc lors du prix des Margaret de la JFD (Journée de la Femme Digitale). Récompensant la créativité, l’innovation et l’audace de femmes travaillant dans le digital, à l’image de Margaret Hamilton, célèbre informaticienne de la Nasa ayant contribué au premier pas de l’Homme sur la lune, le Prix Margaret a reçu pas moins de 340 candidatures de femmes entrepreneures d’Europe et d’Afrique. Nominée dans la catégorie entrepreneure Afrique de l’année aux côtés de la Nigériane Nneka Mobisson et la Rwandaise Jacqueline Mukarukundo, Hanane Bezad tend, à travers son association, à promouvoir l’indépendance des jeunes en situation précaire issus de zones rurales, en particulier des femmes, par le biais de formations à l’entrepreneuriat innovant et aux technologies.