fbpx

Parce que depuis plusieurs décennies, le Royaume traverse en silence un grave problème de santé publique, le docteur Imane Kendili a pris la plume pour décortiquer, dans des termes simples et accessibles, les addictions dont souffrent des millions de Marocains.

Texte Mélanie Wilms · Photos DR

 

 

«Expliquer les dépendances aux drogues ou les comportements de dépendance comportementale à nos enfants permet d’initier le dialogue, d’informer et de prévenir. Il est important pour nous, parents, de comprendre que parler de drogues à nos enfants ne fait guère emmarger l’idée d’en consommer.»
Citation de «La note aux parents» de l’ouvrage.

 

 

Substances nocives provoquant des ravages au sein du tissu social, les drogues doivent aujourd’hui plus que jamais être connues pour mieux être comprises et appréhendées. Circulant insidieusement dans les rues, devant les écoles et même au cœur des quartiers résidentiels, qu’elles aient pour nom cannabis, cocaïne, MDMA, ecstasy, héroïne et autres karkoubi et kétamine, elles altèrent profondément la vie de nombreux jeunes addicts et de leurs familles, toutes classes sociales confondues, à la ville comme à la campagne.

Une prise de conscience collective
Aujourd’hui, face à l’ampleur du danger que représente les addictions aux drogues, ce livre tend à parler explicitement aux parents, aux familles, aux jeunes et aux moins jeunes. Se présentant tout d’abord comme le dialogue d’une mère et de ses fils, «Les drogues expliquées à mes enfants» rappelle qu’aucune consommation n’est anodine ou sans conséquence. Trop souvent banalisée et ce, dans les différentes sphères de la société, la consommation de drogue peut rapidement conduire à la dépendance et avoir des impacts physiques et psychiques importants allant des sautes d’humeurs, à la paranoïa en passant parfois par un syndrome amotivationnel mais aussi à la dépression, la schizophrénie ou encore la folie.

Une détresse familiale
Si l’auteur a souhaité décrire les causes et surtout les conséquences de la prise de drogues, elle n’oublie pas de tenter d’apporter des éléments de réponse à la détresse de toutes les familles aspirées dans le cercle vicieux de l’addiction. Psychiatre et addictologue, le docteur Imane Kendili met ainsi à contribution ses connaissances et son expérience auprès de victimes des méfaits des drogues. Au fil des pages, en plus d’une revue des différentes substances, elle n’hésite pas à évoquer des témoignages de jeunes ayant sombrés dans des consciences parallèles ou de parents vivant dans un profond désarroi. Mais parce que la prévention est fondamentale, un chapitre intitulé «Maman, que dois-je faire pour ne pas me droguer?» souligne que prévenir, loin de faire la morale, de faire peur ou de dramatiser, permet avant tout de responsabiliser et d’impliquer les personnes à qui l’on s’adresse.