fbpx

Après l’ouverture de la boutique à Casablanca en 2016, l’écrin éphémère de Marrakech et l’exposition de Haute Joaillerie à Rabat en 2018, Cartier célèbre à Casablanca sa dernière signature joaillière : Clash de Cartier.

Sélection : Nadia Bouanani · Photos : DR

 

Issu du plus pur style Cartier, Clash s’inspire des pièces phares qui ont marqué l’histoire de la Maison (Juste Un Clou, Love…) pour développer son propre langage. Picots, boules, clous carrés, si la référence géométrique n’est pas nouvelle, Clash leur offre une update très réussie. Résultat? Un bijou qui casse les codes pour n’en conserver que le meilleur : l’exigence des proportions, la fluidité des lignes, et la juste dose de modernité.

Un bijou sublimé par le savoir-faire joaillier Cartier
Lignes pures, maillons stricts, le dessin de Clash évoque un bijou à l’équilibre parfait. Dès lors, comment retranscrire cette idée lorsqu’il s’agit d’associer des formes géométriques toutes différentes? En convoquant les meilleurs joailliers pour donner corps à cette construction calibrée au millimètre près, pour aimanter les forces, pour relier les picots tout en les laissant libres de mouvement. Une sophistication de montage qui s’oublie pour ne laisser apparaître que l’exceptionnelle fluidité d’un maillage cranté.

Clash de Cartier, un bijou à deux visages
Si la rondeur de ses contours s’oppose à la trame nerveuse de sa maille, sa ligne pure, quant à elle, contraste avec la rigueur des formes géométriques. Alors, Clash est-il classique ou excentrique? Géométrique ou féminin? Inutile de vouloir lui coller une étiquette, Clash est inclassable, comme peut l’être un bijou qui réconcilie tous les contraires. Clash c’est en quelque sorte «un équilibriste du chic» pour reprendre la formule choc de la Maison. Un nouvel indispensable que l’on rêve déjà de s’offrir.