fbpx

Pour célébrer les derniers jours de 2019 la tête dans les étoiles, direction le Sud Marocain. En weekend ou en séjour d’une semaine, en cette fin d’année, divers circuits proposent d’allier les plaisirs de la fête à ceux de la découverte des merveilles de la nature.

Texte Mélanie Wilms · Photos DR

 

Pour vivre des instants d’exceptions au cœur du Sahara, aujourd’hui plus besoin d’opter pour l’austérité. Plusieurs bivouacs proposent des chambres confortables évoquant des tentes bédouines traditionnelles largement équipées. Sur la route menant au désert, les escales culturelles et contemplatives peuvent se multiplier tant le Sud regorge de richesses patrimoniales et naturelles. Apothéose de cette escapade, le diner du nouvel an peut être organisé dans le cadre chaleureux d’un camp Lodge de l’Erg Cheggaga ou de l’Erg Chebbi.

Ouarzazate, la porte du désert
En circuit organisé, cette escapade a souvent pour départ Marrakech, ville ocre et porte du Sud. En direction de Ouarzazate, ville devenue célèbre grâce à l’industrie du cinéma et plus précisément au Studio Atlas, les visiteurs peuvent avoir le plaisir de découvrir les villages berbères le long du Tizi n’Tichka. L’une d’entre elles, la kasbah de Telouet, a vu son histoire marquée par l’occupation du Pacha Thami El Glaoui. Erigée entre le 18ème et le 19ème siècle, la kasbah offrait à ses occupants une position stratégique dans le Haut-Atlas et sur le passage des caravanes marchandes.

Un ksar remarquable
Au Sud de Telouet, le village d’Ait Ben Haddou élance son impressionnante architecture de briques crues sur un flanc de collines. Remarquable à plus d’un titre, ce ksar, ensemble de bâtiments de terre entourés de muraille a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1987. Ces constructions en terre du terre marocain représentent une famille particulière de l’architecture présaharienne, commune à tous les pays du Maghreb, de la Mauritanie jusqu’en Libye.

Skoura, la «Vallée des 1000 Kasbahs»
Toujours dans les environnants de Ouarzzazate, la grande palmeraie de Skoura est une impressionnante oasis formée par une longue succession de Kasbahs qui lui ont d’ailleurs valu le surnom de «Vallée des 1000 Kasbahs».

Dadès et Todra, des gorges aux couleurs enchanteresses
En poursuivant vers les Sud, ce sont les magnifiques gorges du Dadès et du Todra qui offrent aux amateurs de nature l’occasion d’admirer leurs paysages contrastés. Située à une cinquantaine de kilomètre des gorges Dadès, la vallée du Todra se déploie entre le Haut Atlas au nord, et le djebel Saghro au sud. Elle a conservé de nombreux ksours et kasbahs traditionnels. L’idéal pour les découvrir étant d’opter pour la randonnée afin de pouvoir s’aventurer au fond des gorges jusqu’aux bords de la rivière et au fil des canyons de se retrouver aux pieds de ses falaises vertigineuses. Située quant à elle entre les localités de Boulmane Dadès et M’semrir, les gorges du Dadés permettent d’admirer les célèbres «Doigts de singes», montagnes aux multiples plissures semblant tout droit sorties d’un film fantastique.

Une escale enivrante
Célèbre au Maroc et même à l’international pour la culture de ses boutons délicats, la vallée des roses s’étend entre Kelaa M’gouna et Boumalne du Dades. Longue suite de petits villages et de maisons traditionnelles en terre, la vallée, ponctuée de nombreux jardins, exalte quelques jours avant la récolte un audacieux parfum. Chaque année au mois de mai, la fête des Roses célèbre durant 4 jours la floraison de la vallée.

Merzouga, l’Erg Chebbi
En traversant la Palmeraie de Jorf, les visiteurs atteignent ensuite le petit village d’Erfoud pour ensuite se diriger vers les dunes rouges de Merzouga. Offrant des possibilités de randonnées époustouflantes, les dunes d’Erg Chebbi sont les plus hautes et les célèbres du Grand Sud Marocain.

Des trouvailles d’un autre temps!
Les alentours d’Erfoud sont aujourd’hui internationalement connus grâce à la découverte d’impressionnants vestiges paléontologiques dont l’immense Spinosaure, dinosaure semi-aquatique vieux de 95 millions d’années sorti de terre sur les monts Kem Kem.

M’hamid, l’Erg Cheggaga
Avant d’atteindre le petit village de M’hamid, dernière oasis avant le sahara, un passage par Zagora est une occasion de se remémorer l’histoire des caravanes. Zagora est également célèbre pour avoir été le lieu de départ de l’expédition saadienne vers Tombouctou en 1591. Depuis M’hamid, de nombreuses randonnées plus ou moins longues permettent de découvrir les différences faces du désert (erg, reg, hamada, oasis) en reliant Erg Lbour, Erg Essmar, Erg Ezahar ou encore Sidi Naji.