fbpx

Parce que quelques jours suffisent pour s’évader et élargir ses horizons, voici des destinations mettant à l’honneur les richesses culturelles et naturelles de l’Europe orientale, sans oublier les pays nordiques et baltes.

Texte Mélanie Wilms · Photos DR

 

Helsinki
Conjuguant à merveille urbanisme et nature, Helsinki, capitale de la Finlande, est une escale idéale pour un premier city break en terre nordique. Métropole portuaire des plus animées, quelques minutes suffisent pour trouver la quiétude d’un parc ou d’une petite île. Facile à visiter à pied, la ville regorge d’endroits intéressants à voir, de gourmandises à déguster et permet également d’appréhender le design finnois. Très important dans la vie des Finlandais, le design a d’ailleurs vu en 1873 l’édification du Design Museum, l’un des plus anciens du monde. Véritables cocons où il fait bon passer du temps, les intérieurs des maisons, bars, boutiques et restaurants rivalisent de chaleur et de séduction. Helsinki a d’ailleurs été élue capitale du design mondial par l’Unesco en 2012 et Ville créative de design en 2014.

Une traversée en ferry
Alors qu’il faut compter pas loin de 10 heures de route pour relier les capitales de la Finlande et de l’Estonie, 2 heures suffisent en ferry pour s’offrir une parenthèse dans l’un des trois pays baltes. Disposant encore de ses remparts, la vieille ville de Tallinn possède encore, par endroits, des allures de cité médiévale.

Budapest
Capitale de la Hongrie, Budapest est coupée en deux par le Danube. Le Széchenyi lánchíd, son célèbre «pont des chaînes» suspendu relie le district vallonné de Buda au district plat de Pest. Offrant une escale culturelle, l’ancienne ville de Buda abrite le musée historique de Budapest qui retrace l’histoire de la ville de l’époque romaine à nos jours, la place de la Sainte Trinité qui comporte notamment l’église Matthias construite au 13ème siècle, et le Bastion des pêcheurs dont les tourelles offrent une vue dégagée sur la cité. Autre point de vue d’exception, la citadelle dévoile un panorama toujours changeant! Aussi, de jour comme de nuit, rasante ou plus plongeante, la vue sur le parlement, véritable icône de la ville, est toujours très appréciée. En décembre, le marché de Noël est un incontournable du réveillon. Véritable tradition en Hongrie, il contribue à créer une atmosphère féérique tout en sublimant l’architecture de la capitale. Pour se réchauffer, le goulasch, spécialité nationale, sera le bienvenu. Plat consistant, cette soupe de viande est agréablement relevée par le délicat paprika hongrois.

La tradition du bain!
Impossible de passer un week-end à Budapest sans aller aux thermes! Bien que les bains Széchenyi soient les plus célèbres avec leurs fameux bassins extérieurs, jeux d’échecs et enfilade de piscines, les bains Geller séduisent également pour la richesse de leur décor et leur atmosphère plus intimiste.

Vienne
Joyau culturel et historique de ce petit pays alpin qu’est l’Autriche, Vienne, la capitale, vaut assurément le détour. Avec son centre-ville inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, ses palais majestueux, ses nombreux musées, l’épicentre du prestigieux empire austro-hongrois a conservé une bonne part de son faste et de sa splendeur d’antan. A ne pas manquer pour les férus d’art, le Museum Quarter qui est l’un des plus grands centres culturels au monde avec pas moins de 60 000 m². Cet espace réunit notamment le Musée Léopold qui abrite une large collection de Gustav Klimt et le fameux MUMOK, le musée d’Art Moderne, à l’architecture cubique étonnante. Autre grand classique, cette fois dans le registre des arts équestres : l’Ecole Espagnole d’Equitation de Vienne, établissement de prestige mondialement connu.

A 1 heure de là…
En séjour à Vienne, on profite pour faire un petit saut de l’autre côté de la frontière en direction de Bratislava, capitale de la Slovaquie. Implantée le long du Danube, la cité dont la vieille ville piétonne date du 18ème siècle est entourée des montagnes des Petites Carpates et de vignobles donnant l’occasion de se mettre au vert.

Varsovie
Cité d’Europe centrale au passé mouvementé, Varsovie séduit par son hétéroclisme. Extrêmement variée, son architecture reflète en autre les affres de la Seconde Guerre mondiale. Aux bâtiments pastel, sa vieille ville a notamment été restaurée après avoir été massivement détruite. Côtoyant les églises gothiques, les palais néoclassiques et les gratte-ciels contemporains, les blocs d’immeubles de l’ère soviétique témoignent aussi de l’occupation de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) durant la guerre. Symbole de la ville, le monument de la Sirène trône au centre de la Place du Marché. La Pologne étant un pays de tradition chrétienne, la période de l’Avent demeure très importante et les préparatifs de Noël commencent dès début décembre. Les Varsoviens ont l’habitude de visiter les nombreuses crèches de la capitale, traditionnellement en bois sculpté, entre la fête de Noël et le 2 février. Les marchés de Noël de la cité sont également l’occasion de découvrir les produits artisanaux et les spécialités régionales.

Sofia
Encore peu connue des voyageurs, Sofia, capitale de la Bulgarie, est entourée par les montagnes des Balkans au nord et par les montagnes de Vitosha au Sud. Jolie rencontre de l’Occident et de l’Orient, cette cité, longtemps endormie, brille aujourd’hui par son cosmopolitisme et son dynamisme. Offrant une multitude d’édifices historiques représentant les différentes influences culturelles du pays tels que les églises orthodoxes avec leurs coupoles, les mosquées ottomanes et les monuments à la gloire de l’Armée Rouge, Sofia dispose aussi de diverses attractions attrayantes comme des théâtres, des galeries d’art, des boutiques de créateurs et des restaurants. Largement tournée vers la nature, la métropole est dotée d’importantes zones vertes et dispose, à sa périphérie, de nombreux sentiers de randonnée sillonnant le mont Vitosha.