fbpx

Qui n’a pas vécu une réception familiale gâchée par une tension générale ou un manque d’organisation alors que les fêtes sont par essence faites pour créer du lien! Et pourtant, il suffit de garder en tête quelques règles simples.

Texte Michèle Desmottes · Photos DR

 

Les fêtes de fin d’année en famille ou entre amis sont des occasions idéales pour les grandes réconciliations et les retrouvailles. Cela nécessite bien sûr tact et diplomatie de la part des uns et des autres. Mais le résultat en vaut la peine!

 

Tout est une question d’organisation
Un mauvais planning et des préparatifs en retard causent stress et anxiété, des sentiments bien souvent communicatifs ce qui, parfois, gâche la fête. Sans aller jusque-là, le seul fait que la maîtresse de maison disparaisse à longueur de temps pour finir la préparation d’un plat ou le dressage peut plomber l’ambiance. Pensez à tout planifier à l’avance et cela, dans les moindres détails, depuis l’aménagement de la pièce, le bon nombre de chaises et de couverts. Prenez aussi de l’avance comme le dressage des plats froids. Si les invités sont nombreux, n’hésitez pas à déléguer certaines tâches à vos amis et à votre famille. Se retrouver en cuisine et s’afférer ensemble peut s’avérer amusant.

Faire les choses simplement
Allez à l’essentiel. Le but étant surtout de se rapprocher et de passer du bon temps, pourquoi se compliquer la vie par des préoccupations secondaires ou des préparatifs trop complexes? Au-delà de la belle vaisselle et des verres en cristal, le plus important est d’être avec ceux qui nous sont chers. Et surtout dans une ambiance détendue.

Anticiper et accepter les imprévus
Il existe forcément un décalage entre ce qu’on attend de la fête et la réalité. Le nier ou tenter de suivre le plan coûte que coûte n’amènera que frustration et sentiment d’échec. Le plus simple est d’accepter l’imprévu et de faire des concessions. Prévoir des solutions de secours est un bon moyen d’éviter l’effet de surprise.

Respecter tous ses invités
Bien que la familiarité soit souvent de mise, recevoir ses invités avec égard est toujours apprécié. Inviter chez soi n’est pas anodin, c’est un témoignage de confiance et d’amitié. Sans tomber dans l’excès, pensez aux marques de politesse usuelles telles la présentation entre personnes qui ne se connaissent pas, accueil à la porte…

Préparer un plan de table
Il est clair qu’il faut éviter à tout prix d’installer des invités qui se détestent ou qui ont des opinions politiques ou sociales très tranchées côte à côte : un risque inutile de démarrer une scène qui ferait tâche d’huile! Ne laissez rien au hasard, un plan de table bien étudié, c’est souvent de (gros) risques en moins.

Savoir conduire la discussion
Un hôte doit aussi savoir converser avec tous et ne pas laisser s’installer des moments de blanc. Et si la conversation vire vers un sujet délicat ou met en cause un des invités de manière trop personnelle, il est urgent de partir sur un terrain plus consensuel. Tout est bon, même le temps qu’il fait, si vous êtes à court d’imagination. Mais vous pouvez aussi préparer quelques sujets avant la fête, histoire d’anticiper. L’art de la conversation, cela s’apprend!