fbpx

Angine, grippe, bronchite, otite, gastro, etc. L’hiver aussi a ses grands classiques. Même si nous avons tendance à penser que c’est une fatalité liée à la saison, un ensemble de gestes simples ainsi qu’une alimentation adaptée devraient limiter les visites chez le médecin. Abdelaziz Anbari, médecin généraliste, passe en revue les bobos de cette saison.

Texte Dorothée Paz

 

Le rhume
Il se définit comme une infection due au contact de l’organisme avec un agent infectieux (bactérie, virus, parasite ou champignon) n’appartenant pas à la flore normalement présente dans l’organisme ou devenant pathogène en raison de conditions particulières. Les rhinovirus en sont les principaux pourvoyeurs. La transmission se fait par voie aérienne (lors d’une toux, d’un éternuement,…) ou par contact des mains et est favorisée par la vie en collectivité ou par l’air confiné. L’adulte peut souffrir de 2 à 5 rhumes par an aussi les mesures d’hygiène visant à limiter la circulation de ces virus sont donc un véritable enjeu de santé public. Les symptômes ressemblent à ceux d’une grippe mais atténués (fièvre, larmoiement, fatigue, courbatures, obstruction ou écoulement nasal, éternuement, parfois rhinopharyngite).

Comment le prévenir ?
Des mesures d’hygiène simples contribuent à diminuer la circulation des virus et à éviter ainsi la contamination:
Se laver les mains correctement et fréquemment (avant de préparer les repas, de manger ou de nourrir les enfants, après s’être mouché, après avoir toussé ou éternué, etc.). Eternuer ou tousser dans un mouchoir jetable ou, à défaut, mettre la main devant la bouche.
Porter un masque de type chirurgical en cas d’infection pour éviter d’émettre des millions de particules infectieuses dans l’air.
Une alimentation équilibrée et un nombre suffisant d’heures de sommeil favorisent également la prévention des infections.

L’angine
Il s’agit d’une inflammation de la gorge. On parle aussi d’amygdalite qui est l’inflammation des amygdales et qui est responsable de douleurs à la déglutition. 50 à 90 % des angines sont virales. Les virus causant l’angine virale sont des adénovirus, virus influenza, virus respiratoire syncytial ou virus para-influenza. Ils ont un tropisme particulier pour la sphère ORL (nez, gorge et oreille) et sont donc responsables d’angines mais aussi de rhinopharyngites ou autres bronchites hivernales qui évoluent par épidémies.

La grippe
La grippe (ou influenza) est une maladie causée par un virus qui s’attaque au système respiratoire et se répercute sur tout l’organisme. Elle dure normalement de 3 à 7 jours et peut empêcher une personne de mener ses activités quotidiennes. Les trois principaux types de virus de la grippe sont le A, le B et le C. Les grippes A et B sont les plus fréquentes. Le virus de la grippe A mute souvent, ce qui nécessite chaque année un nouveau vaccin. Il est aussi le plus virulent.

Comment la détecter ?
Les symptômes de la grippe apparaissent 24 à 48 h après le début de la contamination et provoquent
– de légers frissons
– une forte fièvre avec sueur
– des courbatures dans le dos et les jambes
– une grosse fatigue
– toux, éternuement, mal de gorge, nez qui coule
– céphalées.

Les gastro-entérites
L’intoxication alimentaire survient lorsqu’une personne consomme des aliments contaminés par des bactéries ou par des substances dérivées (les toxines) qu’ils produisent.
Le germe responsable est souvent un virus de type norovirus. Il est responsable de la gastro-entérite typiquement observée chez les adultes et les enfants plus âgés. Se transmettant par voie orofécale, il sévit toute l’année.
Les vomissements et la diarrhée sont deux des symptômes associés à cette maladie. Les selles sont souvent molles et aqueuses.

Pour prévenir les intoxications alimentaires :
Assurez-vous de la propreté des ustensiles et surfaces utilisés lors de la préparation et la cuisson des aliments
Lavez-vous toujours les mains avant et après la préparation des aliments
Rincez abondamment les fruits et les légumes. Pour couper, utilisez une planche à surface lisse, dure et non poreuse. Lavez-la à l’eau savonneuse avant et après l’utilisation.
Assurez-vous que tous les aliments soient bien cuits (surtout les fruits de mer et la volaille)
Servez la nourriture immédiatement après l’avoir faite cuire.

Recettes naturelles pour décongestionner le nez et réduire la toux :
Au menu, du miel et du citron dans de l’eau chaude. Le miel adoucit la gorge, le citron stimule le système immunitaire et l’eau chaude est un excellent décongestionnant.
Autre recette : quatre figues sèches à découper en petits morceaux, ajouter quatre gousses d’ail écrasées, du persil haché, trois cuillères à soupe d’huile d’olive. Bien mélanger et laisser macérer pendant une heure. Prendre une cuillère à soupe de ce mélange le soir avant d’aller se coucher et ce, pendant trois jours de suite.

Les produits naturels à la rescousse :
Le gingembre, un anti-inflammatoire naturel contre les nausées et les vomissements, c’est aussi un aphrodisiaque.
L’ail, associé à de l’huile d’olive chauffée puis refroidie, permet de dire adieu au nez bouché.
Les figues sèches, de formidables antioxydants, riches en fibres alimentaires, en vitamines et sels minéraux.
Le citron, un détox 100 % naturel, riche en vitamine C
Le miel, un «alicament» naturel aux propriétés particulièrement efficaces pour lutter contre les maux de gorge (irritation, toux, etc). Privilégiez les miels de thym, d’eucalyptus, de lavande ou de sapin, plus riches en actifs antiseptiques
Le thym, un anti-décongestionnant nasal naturel et un antiseptique majeur
L’huile d’olive, un bon anti-douleur

Le top des aliments en hiver et leurs apports pour la santé
Les agrumes (oranges et fruits frais) pour leurs apports en flavonoïdes et vitamines C
Les légumes verts à feuilles vertes, riches en acide folique (épinards, brocolis)
Les fruits secs, d’excellents alliés forme et énergie, riches en oligo-éléments et minéraux)
L’avocat, un coupe-faim riche en bons gras
Les poissons gras, riches en oméga-3, en vitamines et magnésium (privilégier l’huile de foie de morue, le saumon, les maquereaux, les sardines, le hareng)
Les choux, un allié immunité
L’ail, l’oignon et l’échalote, des antioxydants et anti-infectieux
Les lentilles, bien pourvues en fer antifatigue et coupe-faim
La banane qui donne un coup de fouet physique et mental
Les châtaignes, des coupe-faim riches en minéraux
Les céréales complètes (pâtes et pains à base de farine complète)
Le chocolat noir riche en cacao et en magnésium.