fbpx

Troubles du sommeil, maux de l’hiver, anxiété : aujourd’hui de plus en plus de personnes se tournent vers l’homéopathie pour se soulager (en France, elle séduit près de 4 personnes sur 10). Mais, même chez ses adeptes, les idées reçues ont la vie dure. On fait le point sur le vrai et le faux avec Dr Amine Joundy, homéopathe à Casablanca.

Texte wissal faris

 

Il n’y a aucune étude qui prouve son efficacité
faux Il existe bien des études qui tendent à démontrer son efficacité dans des pathologies précises mais elles sont très peu nombreuses. Ceci est en partie lié à la nature particulière de l’homéopathie. Pour des symptômes similaires, deux personnes peuvent en effet se voir prescrire des traitements différents parce que leur médecin a constaté un terrain particulier chez l’un et pas chez l’autre. Une étude scientifique basée sur la reproductibilité à grande échelle des résultats ne s’applique donc pas à cette thérapeutique que je qualifierais de «sur mesure».

Il n’y a pas besoin d’ordonnance
Vrai Il est vrai que la délivrance de médicaments homéopathiques ne se fait pas obligatoirement sur ordonnance mais étant donné que le raisonnement qui conduit à la prescription d’un traitement homéopathique est assez particulier, voire complexe, il est préférable de solliciter l’avis d’un spécialiste.

Il ne faut jamais avaler les granules
Vrai Les médicaments homéopathiques sont réputés plus efficaces s’ils sont administrés par voie sublinguale afin de diffuser directement dans les capillaires sanguins situés sous la langue.
Ce ne sont pas les seuls médicaments à fonctionner ainsi.
Il existe d’ailleurs des médicaments chimiques qui utilisent également cette voie.
Cependant, les médicaments homéopathiques restent aussi efficaces même lorsqu’ils sont avalés directement.

Il ne faut surtout pas toucher les granules
Vrai Il est vrai que l’on recommande de limiter la manipulation des granules. C’est pour cela que les médicaments homéopathiques disponibles au Maroc sont fournis dans un tube muni d’un flacon dans lequel sont versés les granules.

La menthe est interdite avec le traitement
Vrai L’usage veut en effet que la personne sous traitement homéopathique limite sa consommation de menthe ou du moins l’espace le plus possible de la prise des médicaments homéopathiques.

L’homéopathie peut être utilisée à usage préventif
Vrai Absolument.
C’est même son usage le plus apprécié, que ce soit pour prévenir les infections à répétition des voies respiratoires en période hivernale ou pour anticiper une période l’allergie saisonnière, ou tout autre maladie ayant un caractère récidivant voire périodique.