fbpx

Beaucoup de personnes se tournent désormais vers l’hypnose pour soigner leurs maux, bien que ce soit souvent en dernier recours. Voici, expliqué par l’hypno-thérapeute Zohor El Amrani, les multiples facettes de cette thérapie relativement nouvelle.

Texte Sanaa EDDAIF

 

Comment ça fonctionne ?
Quand on est en état hypnotique (de relaxation), l’inconscient et le système nerveux ne font pas la différence entre ce qui est réel et ce qui est imaginé. Tout ce qu’on s’imagine, notre corps le perçoit comme réel. On arrive ainsi à augmenter tous les neuro transmetteurs comme l’adrénaline, la sérotonine, la dopamine ou encore la mélatonine. Comme on arrive à activer ces neuro transmetteurs sous hypnose, cela nous évite de prendre des médicaments qui auront forcément des effets secondaires.

Ses champs d’action ?
Cela dépend du niveau de formation. Un technicien en hypnose peut soigner le stress et l’anxiété ainsi que quelques phobies. Il peut également aider à l’arrêt du tabac et la perte de poids. Mais ses performances restent très limitées et il ne peut les utiliser que pour lui ou pour ses proches (il n’a pas d’autorisation de pratiquer).
Le praticien a, quant à lui, la capacité de travailler avec les enfants, c’est ce qu’on appelle la pédohypnose. Il peut soigner l’énurésie (pipi au lit), l’hyperactivité, la dyslexie, le manque de sommeil et de concentration et tout ce qui est en rapport avec l’apprentissage scolaire.
Chez l’adulte, on peut soigner des phobies multiples et soulager la dépression. On utilise aussi l’hypnose comme moyen naturel d’anesthésie. D’ailleurs, plusieurs cliniques dentaires ont déjà leur propre hypnothérapeute, très utile surtout auprès de ceux qui ont la phobie du dentiste. On utilise même ce genre d’anesthésie en chirurgie.

Et la grossesse ?
C’est tout à fait vrai. Si on suit cette grossesse dès le début, on peut soulager les nausées matinales, permettre à la future maman de mieux vivre une grossesse, améliorer son sommeil et gérer son anxiété. On peut même lui faire visualiser son accouchement en faisant tout se dérouler comme elle l’entend. Le corps ne faisant pas la différence entre le vrai ou le faux, ce qu’on imagine sous hypnose se réalise pour notre corps. Ainsi, arrivée au jour J, l’accouchement n’est pas une nouveauté pour le corps de la maman. C’est du déjà vu ! On peut même choisir l’hypnose au lieu de la péridurale.

1ère école d’hypnose au Maroc
Zohor El Amrani est hypnothérapeute depuis 2011. Ayant fait ses études à l’Ecole de Formation Professionnelle en Hypnose du Québec (EFPHQ), la voici qui dirige l’antenne marocaine de cette école à Casablanca, ouvrant ainsi la première école de formation en hypnose au Maroc. Après une journée portes ouvertes le samedi 5 décembre, les cours débutent le samedi 9 janvier. Les cours commencent par une formation au niveau 1 pour un diplôme de technicien, puis une sélection pour atteindre le niveau 2 et devenir praticien.

 

 

Frais de scolarité Niveau 1 : 5000 dh
Niveau 2 : 35 000 dh ou 2800 dh par module