fbpx

Lorsque l’on se penche sur les sites internet, les blogs spécialisés et la littérature scientifique, que d’avis bien arrêtés sur la contraception. Vrais ou faux ?
On se penche sur ce sujet sensible avant de vous proposer d’aller plus loin, grâce à l’ouvrage du professeur Henri Joyeux, une référence.

Texte mélanie wilms

 

La pilule contraceptive est-t-elle la seule alternative ?
faux Absolument pas. Bien qu’elle soit toujours un des moyens les plus utilisés, il existe aujourd’hui de nombreux autres contraceptifs tels que le stérilet, l’implant sous-cutané, le patch ou encore l’anneau.
Les méthodes de contraception dites naturelles (observation du cycle menstruel, courbe de température, retrait…) pour celles qui ne voudraient pas se résoudre à utiliser toute entrave chimique demeurent une option à utiliser avec prudence, leur efficacité étant relative.

A chaque âge sa contraception ?
Vrai Plus qu’une vérité absolue, ce sont plutôt des recommandations d’utilisation qui vous seront données en fonction de vos projets ou encore de votre âge. En effet, la meilleure option contraceptive dépend d’abord et avant tout de votre situation de vie.
Ainsi, pilule contraceptive et patchs seront préférés au stérilet et autres dispositifs médicaux pouvant s’installer pour quelques années, pour les femmes désirant enfanter dans un futur proche.

La pilule contraceptive engendre-t-elle des effets secondaires ?
Assurément, la pilule contraceptive qui, faut-il rappeler assure, par la diffusion d’hormones, la mise en place de cycles menstruels artificiels, peut engendrer des effets secondaires désagréables tels que prise de poids, chute de cheveux, acné ou encore nausée.

Plus encore, une augmentation de véritables troubles de la santé (accidents thromboemboliques, embolie pulmonaire, infarctus) ont été constatés au cours de ces dernières décennies chez les femmes sous pilule pendant une période prolongée.

La contraception est-elle exclusivement féminine ?
faux Mesdames, sachez-le, aujourd’hui les hommes peuvent aussi être parties prenantes en matière de contraception.
Plus encore que le préservatif masculin, les hommes peuvent recourir à la ligature des canaux déférents, lorsque le couples ne désirent plus avoir d’enfants.
Quant à la pilule 100% masculine, elle existe mais demeure encore quelque peu marginalisée.

La pilule contraceptive
Lors de notre dernier numéro, nous avions eu le plaisir de vous présenter cet éminent spécialiste, le professeur Henri Joyeux qui, en plus de nous apporter ses conseils en nutrition et santé nous offre, dans son ouvrage engagé, coécrit par Dominique Vialard, un éclairage sur la pilule contraceptive. Une lecture qui vous en dira plus sur le fonctionnement de ces médicaments et les effets qu’ils peuvent avoir sur le corps.