fbpx

Vous vous inquiétez parce que votre enfant a décidé de s’investir dans une activité extra scolaire. Ce serait oublier que pratiquer des activités extra scolaires permet d’équilibrer les temps d’apprentissages scolaires où la concentration et l’attention sont de mise avec des moments de détente. C’est bon tout de suite, car cela permet de se sentir bien physiquement et psychologiquement. C’est bon pour demain, puisque c’est aussi un plus pour le CV.

Texte Wissal Faris

 

1-On dépense son énergie et on se décharge des tensions accumulées pendant la semaine (hors compétition bien sûr, qui ajoute un challenge et donc un stress !). Quoi de mieux que de prendre l’air ou s’aérer l’esprit, dans la détente et le plaisir, une pause pour recharger ses batteries avant de recommencer à travailler.

2- C’est parfait pour rencontrer d’autres jeunes en dehors du collège et du lycée. Une même passion, un attrait commun pour telle ou telle activité : cette affinité est un bon point de départ pour développer une relation d’amitié. Essentiel quand on a du mal à s’intégrer dans sa classe.

3- Sans stress, sans compétition à la clé, on développe des aptitudes complémentaires, on fait fleurir d›autres talents : créativité, oreille musicale, voix, agilité physique ou manuelle, souplesse, endurance, précision…
Tout ça est très bénéfique pour le corps et l’esprit.

4- Envie d’aider et de partager vos connaissances ?
Il existe une foule d›associations (écoles des devoirs, associations de jeunes du quartier,…) qui font appel à des étudiants pour encadrer des jeunes en difficultés scolaires.
Faire fleurir des sourires, c’est aussi cultiver une bonne estime de soi.

 

Naïm Bentaleb, Co-fondateur & CEO Xpertize.ma

L’avis de l’expert :
«Les activités extra scolaires, c’est bon pour le CV»

Quand vous «décryptez» un CV, est-ce que vous vous intéressez aux activités extra scolaires que les candidats ont exercées?
Lorsqu’un recruteur cherche un nouveau collaborateur, il a besoin d’une personnalité spécifique à un poste (un leader, un suiveur). Pour un profil senior, les activités scolaires ne sont pas très utiles, son parcours donne déjà assez d’informations. En revanche pour un jeune diplômé en recherche d’un premier emploi, ces informations sont précieuses, dans le sens où nous n’avons pas beaucoup d’autres éléments pour identifier son caractère.

Qu’est-ce qui est plus valorisé : une activité sportive, culturelle et artistique ou sociale?
Tout dépend du profil recherché. Si nous avons besoin d’un profil commercial ou d’une personne qui devra souvent prendre la parole en publique, le théâtre, les cours d’expressions scéniques peuvent être intéressants. Si nous recherchons un esprit mathématique/scientifique, une personne ayant fait du Rubik’s cube en compétition ou ayant beaucoup pratiqué les échecs sera privilégiée. Ce sont certes des assertions communes mais je pense que vous comprenez la logique. En conclusion, il est important que les enfants et les adolescents aient une passion et donc une activité qu’ils choisissent eux-mêmes. Si votre fille veut faire de la boxe ou votre fils du patinage artistique, BIEN. Encouragez-lez ! Grâce à la passion, ils excelleront et développeront une confiance en eux qui les aidera dans leurs études et donc leurs carrières professionnelles.